Parler vrai pour attirer les bons candidats



Les candidats se méfient des belles paroles et expriment aujourd’hui un besoin de transparence de la part des employeurs. Les discours « corporate » insipides aux promesses non tenues ne fonctionnent plus. L’authenticité et le parler vrai sont les clefs de voûte d’une marque employeur efficace.



Qu’on se le dise, il n’existe pas de recette miracle pour une marque employeur parfaite, mais il existe un ingrédient miracle… la transparence ! Plus une entreprise est transparente et mieux elle va pouvoir se différencier de la concurrence. Se différencier ne signifie pas pour autant se mettre en opposition. Vous pouvez avoir des valeurs similaires à d'autres, l'important est de mettre en avant vos spécificités. Si de nombreuses entreprises prennent les grosses 'startup' de la Silicone Valley en exemple en termes d'engagement et d'attractivité : nous sommes alors plus proche d'un marché de niche que d'un modèle à reproduire au sein des PME et ETI.

De même que les phrases telles que “nous avons des valeurs fortes” ne sont pas vraiment porteuses de sens : Qu’est-ce qu’une valeur forte ? En quoi une valeur serait plus forte que les autres ? S’il existe des valeurs fortes alors existe-t-il des valeurs faibles ? ...



Plutôt qu’une vitrine, une fenêtre ouverte sur l’entreprise.

Si l’on choisit de lisser son image pour ressembler à d’autres entreprises du même secteur, aux voisins, on prend le risque de passer à côté de collaborateurs qui nous correspondent vraiment. C’est pourquoi les valeurs doivent être exprimées dans le vocabulaire et le contexte réel de l’entreprise pour attirer les bons candidats pour nous. Plutôt que d’être une vitrine bien conçue (marketée/lisse), la marque employeur doit être une fenêtre ouverte sur l'entreprise... tout en sélectionnant ce que vous laissez filtrer par cette ouverture. Il n'est pas question de mettre en avant des aspects du travail qui pourraient être rebutants s'ils ne sont pas accompagnés d'un contexte ou d'une explication, comme par exemple : parler des clients qui ont les cheveux sales pour un coiffeur. Cela ne veut pas dire qu’il faut nier le problème, ou mentir, mais choisir ce que l’on communique en premier.

Dans l’expression de sa marque employeur, il est tout à fait possible de mettre ses projets en lumière. En plus de valoriser les équipes qui travaillent dessus, cela sera l’occasion d’attirer des talents possédant des compétences en adéquation avec ces nouvelles orientations.




Un travail d’introspection nécessaire pour révéler sa véritable identité.

Pour parler vrai, il ne s’agit donc pas de copier ce qu’a fait son voisin. Cela implique un vrai travail d’introspection, c’est le meilleur moyen de faire ressortir son ADN.

Voici quelques questions à vous poser pour y arriver :

  1. Quelle est l’histoire de l’entreprise : origines, développements et traumatismes ? Quel poids du passé pèse aujourd’hui sur le présent ?

  2. Vers quel avenir veut se diriger l’entreprise ? Un grand groupe international ? Une petite à moyenne structure ? Une entreprise leader ? Ou un bon challenger ? Une entreprise qui prône la croissance ? Ou la décroissance ?

  3. Quels sont les aspects de l’entreprise qui ont donné envie à mes collaborateurs de l’intégrer ? Pourquoi sont-ils fidèles à la société? Quel écart existe-t-il entre ce qu’ils percevaient avant d’intégrer leur poste et ce qu’ils constatent depuis qu’ils ont été embauchés?

C’est en menant ce travail d'introspection et en faisant le bilan sur l’alignement de l’entreprise que l’on peut faire émerger une marque employeur authentique.


Si vous souhaitez être accompagné dans votre stratégie de marque employeur, envoyez-nous un message à celina@kaleidoscope-mgt.com.